juillet 2014, par Abrogoua DP , Doffou E , Akroman M , Kamenan Bat , Kablan BJ

Introduction : Il a été démontré que la présence des pharmaciens dans les services cliniques contribue à améliorer la prise en charge du patient d’un point de vue clinique [1]. L’engagement du pharmacien à assumer envers le patient la responsabilité de l’atteinte des objectifs de la pharmacothérapie, est d’autant plus appréciable que les soins sont consécutifs à des traumatismes crâniens (TC).
Méthodes : Nous avons mené une étude descriptive transversale de Septembre 2013 à Février 2014. L’outil de classification des IP de la Société Française de Pharmacie Clinique a été utilisé. Un tableau de bord standard incluant l’identification du problème, la nature des IP et l’opinion pharmaceutique a été utilisé en routine de façon proactive (pendant les tournées médicales) ou rétroactive (analyse des dossiers patients). Le logiciel SPSS version 20.0 (IBM, USA) a servi à l’analyse des données.
Résultats : L’étude a porté sur 29 patients admis en réanimation pour TC.L’âge moyen était de 36,35 ±13,36 ans et un sex-ratio M/F de 3,14. 38 IP ont été réalisées. Les principaux problèmes pharmaco-thérapeutiques rencontrés dans la prise en charge des TC étaient la non-conformité aux recommandations (58%), les interactions médicamenteuses (21%), les sous-dosages (11%) et les surdosages (8%).Les médicaments les plus concernés étaient les antibiotiques (26%), les anticonvulsivants (26%) et les protecteurs gastriques (24%).Les IP les plus importantes étaient des propositions de choix thérapeutique (40%) avec une proposition d’arrêt de traitement dans 66% des cas. Les autres IP étaient essentiellement constituées de propositions de surveillance biologique (21%) et d’adaptation posologique (21%).
Discussion : Ces résultats sont en partie superposables à ceux de Kupricka [2] et diffèrent sur plusieurs points de ceux de Demange [3]. Les IP réalisées dans un service de réanimation contribuent à l’optimisation thérapeutique et à la prévention de l’iatrogénie médicamenteuse lors de la prise en charge des TC.
Mots-clés. Pharmacie clinique, interventions pharmaceutiques, traumatisme crânien, Réanimation, Abidjan.

Références

- [1].Montazeri M, Cook DJ. Impact of a clinical pharmacist in a multidisciplinary intensive care unit. Crit Care Med 1994 ; 22 : 1044-8.
- [2].Kupricka MI et al. Impact of a pediatricclinicalpharmacist in the pediatric intensive care unit.Crit Care 2002 : 30:919-21
- [3]. Demange C. Analyse pharmaceutique des prescriptions en unités de soins à l’aide de la fiche d’intervention de la SFPC. J Pharm clin 2007 ; 26 : 45-52

La vie de l'Anesthésie