juin 2014, par Mouzou T , Tomta K , Egbohou P , Beketi A , Eklu KA

Objectif : Faire l’état des lieux de l’anesthésie pour hématomes extra et sous duraux au CHU Tokoin.
Malades et méthode Il s’agit d’une étude prospective à visée descriptive allant du 17 avril 2008 au 31 décembre 2009 (20 mois) et portant sur les patients victimes d’un traumatisme crânien opéré au bloc central du CHU-Tokoin. Les paramètres étudiés étaient l’âge, le sexe, les catégories socioprofessionnelles, les causes du traumatisme, l’évolution clinique et para-clinique, les modalités de la prise en charge et le pronostic à court terme.
Résultats Le traumatisme crânien représente 37,60% des admissions dans les services des urgences chirurgicales, de la réanimation chirurgicale et le service de neurochirurgie. La tranche d’âge la plus représentée était celle des adultes (54,76%), le sexe masculin a dominé avec un ratio de 9.Les conducteurs de taxi-moto étaient les plus touchés avec 57,03%. La principale cause du traumatisme crânien était l’AVP (85,71%). Près de la moitié des patients (47,61%) étaient des TC graves. Le délai moyen de réalisation du scanner était de 3,9 jours. La prise en charge chirurgicale était de 5,32%.
L’anesthésie générale était la technique d’anesthésie de choix 100% chez les patients opérés. Les incidents et accidents per-opératoires étaient dominés par l’hypotension artérielle (hTA). La prise en charge en générale est embryonnaire. La durée de séjour dans la réanimation chirurgicale après l’opération était de 7,3 jours. La mortalité était de 17%.
Conclusion Les hématomes intra-crâniens sont graves, leur nombre est en nette augmentation d’où l’intérêt de mettre en place des mesures préventives efficaces, des structures adéquates pour leur prise en charge.
Mots clés : Anesthésie, Neurochirurgie, Hématomes cérébraux, CHU

La vie de l'Anesthésie