juin 2014, par Mouzou T , Tomta K , Egbohou P , Adama-Houndegla AB , Edjeou A

Objectif : Faire l’état des lieux des arrêts cardiaques postopératoires immédiats au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.
Matériels et Méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive allant de 1er janvier 2009 au 31 Décembre 2013 (5ans). A travers les dossiers d’anesthésie (CPA, fiche de surveillance peropératoire, de surveillance de la réanimation, compte rendu anesthésiques des blocs opératoires) des patients anesthésiés, nous avons recensé les informations. Les paramètres étudiés étaient : l’âge, le sexe, les indications opératoires, les modalités d’intervention, les types d’intervention, l’anesthésie réalisée, les incidents et accidents per et post-opératoires, le moment de survenue des arrêts cardiaque et leur prise en charge.
Résultats : 75 dossiers de patients étaient retenus. L’âge des patients variait de 3 jours à 75 ans et les tranches d’âge les plus représentées étaient celles de [18-40] ans (42,67%) et de [41-60] ans (30,67%) avec une prédominance du sexe féminin(66,66%). Cinq patients avaient eu une consultation pré-anesthésique documentée et 70 patients une visite pré anesthésique. La péritonite était l’indication chirurgicale la plus fréquente (30,67%). Les interventions les plus fréquentes pratiquées étaient la laparotomie (40,00%) et la césarienne (17,33%). 70 patients étaient opérés sous anesthésie générale (93,33%) et 5 patients sous rachianesthésie (6,67%). L’hypotension artérielle sévère (33,33%) et la désaturation (24,00%) étaient les incidents et accidents périopératoires les plus fréquents.
Conclusion : Les arrêts cardiaques post-opératoires restent des complications redoutables de la période post-opératoire immédiates nécessitant une prise en charge rapide et efficace.
Mots-clés : arrêt cardiaque, postopératoire, CHU, Lomé

La vie de l'Anesthésie