juillet 2014, par Babo CJ , Ogondo B , Ayé Y.D , Konan K.J. , Bouh KJ , Yéo TLP

Introduction L’AVC est une pathologie vasculaire cérébrale en rapport avec une ischémie ou une hémorragie. Il s’agit d’une urgence nécessitant une prise en charge active dans les unités neurovasculaires ou de réanimations. [1] L’objectif de la présente étude a été d’évaluer les profils épidémiologiques et cliniques des patients admis dans notre service pour un accident vasculaire cérébral.
Matériels et méthodes : étude rétrospective descriptive effectuée au service de réanimation du CHU de YOPOUGON de juillet 2012 à juin 2014 portant sur les dossiers des patients admis en réanimation pour un accident vasculaire cérébrale.
Résultats : L’incidence des AVC était de 13,93% (62 cas sur 445 patients).La moyenne d’âge était de 58 ans ±12,4 (27 à 84 ans) avec une prédominance masculine et un sexe ratio de 1,4.La majorité avait un antécédent d’HTA (83,3%) et prennent à la fois du tabac et l’alcool (10,4%). On notait un trouble de la conscience dans 96,5% avec un score de glasgow entre 8-13, un déficit neurologique dans 81,3% des cas, une détresse respiratoire dans 83,6% avec encombrement bronchique. L’hyperthermie au compte des agressions cérébrales secondaires (ACSOS) prédominait 54,2%.D’après les résultats du scanner avec injection, on notait l’hémorragie cérébrale compliquée d’inondation ventriculaire (72%), 50% d’ischémie et 13,9% d’hémorragie méningée.
Conclusion : l’AVC est une affection grave. La connaissance des facteurs épidémiologiques et cliniques permettent de prévenir sa survenue.
Mots clés : Accidents vasculaires cérébraux, épidémiologie, clinique, yopougon

References :

- [1]Rev Afr. Anesth Reanim et de Med urgence 2011 ; 3 (1):15-19

La vie de l'Anesthésie