juillet 2014, par Bawa M , Karadji S , Uwamohoro JDD , Idrissa A , Chobli M

Introduction : Les traumatismes dus aux accidents de la circulation représentent la huitième cause de décès dans le monde et la première cause de décès chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans.
Objectifs : Etudier les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et la prise en charge pré hospitalière par le SAMU NIGER
Résultats : La tranche d’âge de 21 à 30 ans représente 38% des cas. 82,3% sont de sexe masculin. 27,6 % des accidents sont survenus entre 18h et 22h ; et un même axe routier a concentré 32,2 % des cas. Le conflit Auto-Moto est retrouvé dans 32,4% des cas. Les traumatismes des membres pelviens prédominent avec 50.1% suivi du traumatisme crânien avec 33,7% de cas et le polytraumatisme avec 4,3% des cas . 49.6% des cas ont eu une voie veineuse. L’arrêt de l’hémorragie par compression directe représente 6.6% des gestes. La Ventilation a été pratiquée dans 0.8% des cas. 4% des patients ont bénéficié d’une oxygénation. Le remplissage vasculaire est réalisé avec du SSI chez 37,60% des cas. L’analgésie a été réalisée dans 31.8% des cas avec le nefopam, les évacuations sur l Hôpital National de Niamey ont représenté 78.00% des cas. Le délai moyen d’intervention a été de 22 minutes.
Discussion : Nos données s’apparentent en plusieurs points à celles de la bibliographie internationale. La tranche d’âge jeune et valide de la population a été la plus concernée. La vitesse excessive a été le facteur de risque prépondérant. A l’image des autres SAMU d’ Afrique, le SAMU NIGER a beaucoup a faire pour répondre a une demande croissante.
Conclusion : Le rôle du SAMU NIGER est primordial dans la médicalisation pré hospitalière.
Mots clés : Accidents de la voie publique, SAMU, Niger

La vie de l'Anesthésie