juillet 2014, par Nabiliou M , Tomta K , Mouzou T , Egbohou P , Sama H , Assenouwe S

Objectif : Etudier les aspects épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs des patients admis dans l’unité de réanimation polyvalente du CHU SO de Lomé.
Matériels et méthodes : Il s’est agi d’une étude rétrospective sur dossiers de patients sur une période de 18 mois, du 1er Novembre 2012 au 30 Avril 2014, dans l’unité de réanimation polyvalente du CHU SO de Lomé. Les données épidémiologiques, cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutives ont été étudiées.
Résultats : 804 patients ont été admis durant la période d’étude. On a noté une prédominance masculine (sex-ratio 1,83). L’âge moyen : 34,21 ans, extrêmes 1 jour et 85 ans. Au plan clinique, 29,3% avaient un score de Glasgow inférieur à 8 ; 8,5% une détresse respiratoire et 7,1% un état de choc. La TDM cérébrale a été réalisée chez 32,1% des cas. Les pathologies chirurgicales étaient les plus rencontrées (82,7%) avec les TCE graves (19,8%), les polytraumatismes (10,6%) et les péritonites aigües généralisées (8,2%). Les AVC étaient l’affection médicale la plus fréquente avec 3,2%. La durée moyenne de séjour était de 6,41jours avec des extrêmes de 30 minutes et 95 jours. L’évolution a été marquée par 34,1% de décès essentiellement par TCE grave (27,4%), polytraumatismes (11,3%), néoplasies (8,8%), et AVC (5,8%).
Conclusion La réanimation au Togo comme en Afrique subsaharienne est tributaire de la précarité du plateau technique, du retard de la prise en charge et de l’absence de transport médicalisé. La réduction de la mortalité nécessite un programme intégrant la prévention des principales affections, le renforcement du plateau technique des structures existantes et la validation des nouveaux protocoles de prise en charge.
Mots clés : épidémiologie, réanimation, CHU Lomé.

La vie de l'Anesthésie