juin 2014, par Obenda N , Biez UJ , Soussa R.G. , Koutaba E , Ondima IL P

Objectif : Evaluer l’intérêt et le coût du bilan préopératoire systématique en chirurgie pédiatrique du CHU de Brazzaville.
Matériel et méthodes : étude rétrospective, analytique sur 24 mois à partir des dossiers anesthésique et chirurgical des patients opérés en chirurgie pédiatrique du CHU de Brazzaville pour une chirurgie élective.
Résultats : 560 dossiers ont été colligés. L’âge moyen des patients était de 7,6 (extrêmes 1 et 15 ans) et le sexe ratio de 2,33. (7garcons/3filles). La drépanocytose était le seul antécédent retrouvé chez nos patients (2%).La classification ASA était 1 (90%) et 2 (10%). Il s’agissait d’une chirurgie mineure dans 80% des cas et une chirurgie hémorragique dans 20% des cas. Le groupage sanguin- rhésus et l’hémogramme n’étaient justifiés que dans 15% des cas. Il n’y a eu aucune anomalie des taux de prothrombine(TP) et temps de céphaline activé (TCA).Ce bilan systématique a coûté pour chaque patient la somme de onze mille francs (11.000 F) CFA. Nous n’avions noté ni complication ni incident en per et/ou en post opératoire. La technique anesthésique proposée n’a pas été modifiée par rapport aux résultats des examens paracliniques.
Conclusion : Le bilan préopératoire prescrit systématiquement avant la consultation préanesthésique en chirurgie pédiatrique ne décèle pas d’anomalies majeures conduisant à la modification de la technique anesthésique. Le changement d’attitude à obtenir après consensus avec l’équipe chirurgicale est nécessaire pour réduire le nombre d’examens paracliniques et ainsi réduire le coût de ces derniers (en faisant réaliser des économies à la population).
Mots clés : bilan préopératoire systématique, chirurgie pédiatrique, intérêt, coût.

La vie de l'Anesthésie