juin 2014, par Assenouwe S , Tomta K , Mouzou T , Sama HD , Egbohou P , Lokossou TC

Introduction : La rachianesthésie est très utilisée ; plus dans les pays en voie de développement que dans les pays développés. Ses complications sont aussi fréquentes.
Objectif : identifier les complications de la rachianesthésie au CHU S.O de Lomé.
Patients et méthodes : Nous avons mené une étude prospective et descriptive du 30 mars au 30 septembre 2012 dans les blocs opératoires du CHU sylvanus Olympio de Lomé. Etaient éligibles, les patients programmés âgés d’au moins 15 ans révolus, opérés sous rachianesthésie. Ont été inclus, ceux qui ont été suivis depuis la visite pré anesthésique jusqu’à 24 heures post opératoires. Les paramètres étudiés étaient : âge, sexe, type de chirurgie, classe ASA, drogues d’anesthésie utilisées, qualité du bloc, complications per opératoires et post opératoires.
Résultats : 172 patients ont été inclus sur 1369 opérés sous rachianesthésie. On notait une prédominance féminine (ratio F/H = 2,82) et des césariennes (52,33%). Ils étaient classés ASA I (56,11%), ASA II (34,45%) et ASAIII (9,44%). Les tranches d’âge de 15 à 25 ans (27,91%) et 25 à 35 ans (40,70%) étaient les plus représentées. La solution anesthésique associait 10 à 15 mg de Bupivacaïne 0,5% à 25µg de Fentanyl dans 73,84% de cas. On avait 92,22% de succès, un bloc unilatéral (4,44%) et 3,34% d’échec. Aucun n’accident n’était noté. Les incidents étaient : l’hypotension artérielle (59,30%), la bradycardie avec hypotension artérielle (8,72%), la bradycardie isolée (4,07%), la dépression respiratoire (5,23%), les nausées (7,56%), les vomissements (2,91%) et les frissons (1,74%). En post opératoire, on notait des douleurs dorso-lombaires (4,24%) et des céphalées (1,82%).
Conclusion Les complications de la rachianesthésie sont fréquentes au CHU Sylvanus Olympio de Lomé. Elles sont dominées par l’hypotension artérielle.
Mots clés : rachianesthésie, complications, incidents, accidents, CHU, Lomé

La vie de l'Anesthésie