juillet 2014, par Tomta K , Mouzou T , Egbohou P , Assenouwe S , Gnassingbe K

Objectifs : Décrire les aspects épidémiologiques, déterminer le profil lésionnel chez les enfants victimes d’accident de la voie publique (AVP), décrire leur prise en charge et évaluer la mortalité liée aux accidents de la voie publique chez les enfants au CHU SO de Lomé.
Patients et méthode : il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive portant sur les dossiers de patients âgés de moins de 15 ans victimes d’un AVP et pris en charge dans les services de chirurgie pédiatrique et de réanimation chirurgicale du CHU SO de Lomé de janvier 2009 à décembre 2011.
Résultats : Les traumatismes par AVP ont représenté 25,9% de l’ensemble des pathologies traumatiques chez des sujets âgés de moins de 15 ans. L’âge moyen était de 8 ans 3 mois 18 jours (extrême : 2 ans et 15 ans). Cinquante six pour cent des cas étaient des garçons (67 patients) et 44% des filles (53 patients) ; la sex ratio était de 1,3. Les accidents de type piéton-moto ont été retrouvés dans 54,2% des cas. Les TCE représentaient 36% des cas et 33,3% d’entre eux étaient graves. Les polytraumatismes étaient retrouvés dans 17,5% des cas et 47,6% d’entre eux étaient des associations TCE-fractures des membres. Les traumatismes des membres représentaient 78,3% des cas dont près de la moitié (49,4%) étaient des fractures du fémur. Le traitement a comporté des mesures de réanimation neurologique, respiratoire, cardiovasculaire, et des soins anti-infectieux, chirurgicaux ou orthopédiques. Le taux de mortalité était de 12,5% et des séquelles ont représenté 15% des cas.
Conclusion : Les traumatismes par AVP chez l’enfant sont fréquents au CHU SO de Lomé et grevés d’une lourde mortalité. L’amélioration du pronostic passe par le renforcement des mesures de prévention, de médicalisation, de la prise en charge préhospitalière, et du plateau technique hospitalier.
Mots clés : Accidents, voie publique, enfant, TOGO.

La vie de l'Anesthésie