juin 2014, par Egbohou P , Mouzou T , Tomta K , Sama H , Assenouwe S

Objectif : relever les aspects épidémiologiques des décès survenant en réanimation polyvalente du CHU Sylvanus Olympio (CHU SO) de Lomé.
Méthode : notre étude a eu pour cadre le service de réanimation polyvalente du CHU Sylvanus Olympio de Lomé. Il s’est agit d’une étude rétrospective sur les dossiers des patients décédés en réanimation polyvalente du CHU S.O de Lomé, sur une période de douze mois allant du 1er novembre 2012 au 31 octobre 2013. Résultats : 237 décès sur 732 patients admis y ont été enregistrés soit un taux de mortalité de 32,38%. Masculin : 163 (68,8%), féminin : 74 (31,2%), ratio M/F=2,2. Les tranches d’âge de 21-30, 31-40, 41-50 ans ont été les plus touchées avec respectivement 16,0%, 19,8%, 17,7%. Les pathologies traumatiques (45,15%) dominées par les TCE grave (34,18%), chirurgicales non traumatiques (31,22%) dominées par les péritonites (8%), ont été les plus représentées suivies des pathologies médicales (18,14%), des brûlures graves (5,49%%). Au plan clinique : 28,3% étaient en état choc, 21,9 % présentaient une détresse respiratoire (spo2< 90% ; FR> 25), 54,4% avaient un score de Glasgow<9, une mydriase unilatérale (4,6%) ou bilatérale (10,1%). Les décès survenaient dans 42,2% dans les 48 h après admission en réanimation ; 51,9% des décès survenaient durant la tranche horaire de 17h à 7h, dans un contexte de défaillance respiratoire (38,9%), cardiaque (23,21%), neurologique de mort cérébrale (16,9%), de choc hémorragique (3,8%).
Conclusion : la mortalité en réanimation polyvalente du CHU SO de Lomé reste très élevée. Elle touche des patients jeunes, pour des pathologies essentiellement traumatiques et chirurgicales infectieuses.
Mots clés : mortalité, réanimation, CHU Togo

La vie de l'Anesthésie