juillet 2014, par Tomta K , Mouzou T , Egbohou P , Massoka M

Introduction Les traumatismes crânio-encéphaliques (TCE) représentent une des principales causes de mortalités dans le monde. Les sujets jeunes sont les plus touchés et les accidents de la voie publique (AVP) sont la première cause.
Objectifs : relever les aspects épidémiologiques des traumatismes cranio encéphalique au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.
Patients et Méthode : Etude rétrospective sur 4 ans du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2013 Concernant les patients hospitalisés à la réanimation chirurgicale pour TCE avec un Score de Glasgow ≤ 14. Les dossiers médicaux ont permis le recueil sur fiches d’enquête des données. Les paramètres étudiés étaient : les caractéristiques sociodémographiques des patients, les circonstances de survenues et étiologies, enfin leurs évolutions.
Résultats : Pendant notre période d’étude, 939 patients ont été hospitalisés en réanimation pour TCE soit 25% des admissions. La sex-ratio était de 4,73. La population adulte jeune (21 à 40 ans) était la plus representée (62,6%). Les patients exerçant une profession libérale était les plus représentés (68,8%). Les AVP étaient la principale cause (91,27%). Les conducteurs de moto-taxi représentaient 51,37% des cas. Les TCE étaient plus enregistrés les lundis, vendredis et samedis (57,60%) de même qu’aux mois de Mars, Avril, Mai, Octobre, Novembre et Décembre (65,21%). Entre 14heures et 22heures de la journée, on notait plus de TCE (64,46%). Le taux de mortalité était de 44,14%.
Conclusion : Le TCE est un problème de santé publique. Les adultes jeunes sont plus touchés. Les AVP sont la première cause. Le taux de mortalité est très élevé. La recherche et la mise en application des mesures préventives devraient permettre de réduire la fréquence de ces traumatismes.
Mots clés : Traumatismes crâniens, étiologies, mortalité, Togo

La vie de l'Anesthésie