juillet 2014, par Essame TC , Mendimi Nkodo J , Bengono Bengono R , Amengle AL , Afane E A , Metogo Mbengono JA , Ze Mikande J.

Introduction : Le décès est un événement majeur non souhaitable dans tout service hospitalier. Le but de l’étude était d’analyser les cas de décès survenant dans les services des urgences et de réanimation, en vue d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients qui y sont admis.
Méthodologie : Il s’agissait d’une étude descriptive de type rétrospective et prospective. La phase rétrospective allait de janvier à décembre 2013 et la phase prospective de janvier à mars 2014. Cette étude s’était déroulée dans les services des urgences et de réanimation de l’Hôpital Central et de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé. Etaient pris en compte tous les dossiers des patients reçus, décédés dans ces services et remplissant nos critères d’inclusion. L’analyse statistique des données recueillies était faite à l’aide des logiciels EPI info et Excel pour le calcul des fréquences et des moyennes des paramètres descriptifs observés.
Résultats : La population d’étude était de 252 dossiers de patients décédés dans les services des urgences et de réanimation soit ; 94 dossiers aux urgences et 158 en réanimation. La moyenne d’âge était de 42 ± 2,8 ans, la tranche d’âge la plus concernée était celle de 20-40 ans avec 36,2 % de cas aux urgences et 33,5 % en réanimation. Le sexe féminin était prédominant dans les deux services avec 53,8 % aux urgences et 52,1 % en réanimation. La profession de ménagère était la plus retrouvées chez les patients décédés avec respectivement 23,4 % et 26,6 % pour les urgences et la réanimation. Le principal motif d’admission était l’altération de l’état de conscience avec 61,1 % aux urgences et 51,3 % pour la réanimation. Les pathologies médicales étaient responsables de 84 % des décès aux urgences et 69,9 % en réanimation. L’anémie sévère était le diagnostic le plus retenu aux urgences avec un taux de 19,1 % et l’AVC était le diagnostic le plus évoqué en réanimation avec un taux de 17,7 %. 37,3 % des patients décédés aux urgences et 45,9 % des patients décédés en réanimation avaient reçus leurs premiers soins dans un délai compris entre deux et quatre heures après leur arrivée. La fréquence des décès aux urgences était de 2,6 % et en réanimation de 7,8 %.
Conclusion : La fréquence des décès dans les services des urgences (2,6 %) et de réanimation (7,8 %) reste assez élevée dans ces hôpitaux et représente un réel défi pour la qualité de la prise en charge.
Mots clés : Etiologie, Décès, Service d’urgences, Service de réanimation.

La vie de l'Anesthésie