juillet 2014, par Abhé CM , Abo C , N’guessan Y , Coulibaly KT , Nétro N , Mobio MP , Brouh Y

Introduction : Les variations de la pression artérielle au cours des AVC peuvent être à l’origine d’évolution défavorable. La connaissance de l’évolution de cette pression artérielle pourrait permettre de prévenir la survenue de nombreuses complications (re-saignement)
Objectif : étudier l’évolution de la pression artérielle au cours des AVC à la phase aiguë
Matériel et méthodes : étude prospective (janvier - décembre 2012) réalisée en réanimation au CHU de Cocody. Les variables étudiés étaient épidémiologiques, cliniques, et évolutives.
Résultats : Soixante (60) dossiers ont été retenus (AVC hémorragiques : 61,7% et AVC ischémiques : 38,3%). L’âge moyen était de 59,1±13,4 ans (25-88). Le délai moyen d’admission étai de 35 heures (2-96). A l’admission, la pression artérielle était supérieure à 180/110 mmHg (78,3%). Les moyennes des pressions artérielles sont illustrées par la figure ci-dessous.

JPEG - 78 ko

Evolution de la pression artérielle à la phase aigüe des AVC en réanimation au CHU de Cocody (Abidjan -RCI)

Abhé CM, Abo C, N’guessan Y, Coulibaly KT, Nétro N, Mobio MP et Brouh Y

Auteur correspondant : Email : chamajo7 yahoo.fr -

Introduction : Les variations de la pression artérielle au cours des AVC peuvent être à l’origine d’évolution défavorable. La connaissance de l’évolution de cette pression artérielle pourrait permettre de prévenir la survenue de nombreuses complications (re-saignement)
Objectif : étudier l’évolution de la pression artérielle au cours des AVC à la phase aiguë
Matériel et méthodes : étude prospective (janvier - décembre 2012) réalisée en réanimation au CHU de Cocody. Les variables étudiés étaient épidémiologiques, cliniques, et évolutives.
Résultats : Soixante (60) dossiers ont été retenus (AVC hémorragiques : 61,7% et AVC ischémiques : 38,3%). L’âge moyen était de 59,1±13,4 ans (25-88). Le délai moyen d’admission étai de 35 heures (2-96). A l’admission, la pression artérielle était supérieure à 180/110 mmHg (78,3%). Les moyennes des pressions artérielles sont illustrées par la figure ci-dessous.
Figure 1a : Evolution des PAS, PAD et PAM lors des 24 premières heures

Figure 1b : Evolution des PAS, PAD et PAM de J0 à J10

La durée moyenne de séjour était de 5,5±9,6 jours (AVC hémorragiques : 6±11,1 jours (1-52) et AVC ischémiques : 4±6,8 jours (1-22)). Le taux de mortalité était de 70% (AVC hémorragiques : 59,5% AVC ischémiques : 66,6%).
Discussions : La pression artérielle au cours des AVC, dont les bases physiopathologiques expliquent l’autorégulation cérébrale, demeure un élément important de surveillance pour la sauvegarde des cellules cérébrales saines. L’évolution de la pression artérielle diffère selon qu’il s’agisse d’un AVC hémorragique ou d’un AVC ischémique
Mots clés : Pression artérielle - Accident vasculaire cérébral - Evolution
Référence : Pellerin C. Accident vasculaire cérébral. Médecine d’urgence SFAR 2003, 107-17.

La vie de l'Anesthésie