juillet 2014, par Bonkoungou P , Lankoandé M , Tiendrebeogo YA , Simporé A , Sanou J , Ouedraogo Nazinigouba

Introduction : les AVC constituent un problème majeur de santé publique à travers le monde. Ce travail avait pour but, d’en étudier les différents aspects dans le SRP du CHU-YO de Ouagadougou, afin d’améliorer leur prise en charge.
Patients et méthodes : il s’agissat d’une étude rétrospective de 2009 à 2013, réalisée au SRP du CHU-YO. Tous les patients admis en réanimation, au cours de la période suscitée, pour AVC confirmé par une TDM cérébrale, ont été inclus. Sur 701 admissions, 129 étaient des AVC. Les paramètres étudiés ont été analysés avec Epi Info et Excel 2014.
Résultats : la prévalence des AVC était 18,4% avec un Sex ratio de 1,80 et un âge moyen de 57,741 ± 14,3 ans. L’HTA était le principal facteur de risque (70,5%). Nous avons recensé 60,5% patients avec un score de Glasgow ≤ 8 et une hémiplégie chez 60,46%. La pression artérielle moyenne à l’admission était 163 ± 35/ 95 ± 21,7 mmHg. La TDM cérébrale a révélé une hémorragie cérébrale chez 61,2%. Six patients ont bénéficié d’une intubation ventilation. Un quart des patients a présenté des complications dominées par les infections pulmonaires dans 56,25%. La durée moyenne de séjour était de 8,89 ± 13,2 jours. La mortalité était de 71,3%, dont 74,7% dans les formes hémorragiques.
Discussion : déjà constatée dans d’autres travaux (1), La mortalité globale était élevée aussi dans notre étude (71,3%). Le renforcement des capacités des unités de réanimation et la prise en charge précoce des patients seront d’un apport essentiel dans la réduction de la mortalité liée aux AVC.

Références

- Behiya Q et al. J. Magh.A. Réa. Méd. Urg. 2008 ; 15 : 293-297.

La vie de l'Anesthésie