juin 2014, par Tomta K , Mouzou T , Egbohou P

Objectifs : Evaluer la prise en charge anesthésiologique des méningiomes au CHU SO, 3 ans après l’ouverture d’un service de neurochirurgie dans un hôpital à structure de soins.
Patients et méthodes : Il s’est agi d’une étude rétrospective et descriptive sur dossiers médicaux de tous les patients ayant bénéficié d’un acte anesthésique pour chirurgie de méningiome au CHU SO de Lomé (Togo) sur la période de décembre 2010 à 2013. Les paramètres étudiés étaient outre les données socio démographiques, les explorations préopératoires, la classe ASA, les modalités et protocoles d’AG, les incidents et accidents périanesthésiques, la durée de l’acte chirurgical, les suites opératoires, l’évolution finale.
Résultats : Douze patients ont été inclus sur les 21 cas de tumeur cérébrale opérés pendant la période d’étude (57,1%). L’âge moyen était de 73,21 ans avec une prédominance masculine (sex-ratio à 2) ; le siège de la tumeur était sus tentoriel dans 11 cas. Tous les patients avaient bénéficié d’une consultation d’anesthésie et classée en ASA II (7 cas), III ou ASA IV (1 cas). Le contrôle des voies aériennes a été assuré par l’intubation orotrachéale chez tous, et la ventilation peropératoire était mécanique. Tous les patients ont été transfusés en période peropératoire. Les principales complications périopératoires étaient neurologiques (5cas), et cardiovasculaires (5 cas). La durée moyenne des interventions était de 7,2 heures (extrêmes : 04H et10 H20). La mortalité post opératoire était de 2cas (16,7%).
Conclusion : La prise en charge anesthésique des méningiomes présente des insuffisances liées à la qualification du personnel neuroanesthésie et la limitation du plateau technique d’anesthésie. Des efforts en termes de formation du personnel et du plateau technique sont indispensables pour améliorer le pronostic de ces tumeurs dans notre contexte.
Mots clés : Méningiomes, Neurochirurgie, Neuroanesthésie, TOGO.

La vie de l'Anesthésie