juillet 2014, par Assenouwe S , Tomta K , Mouzou T , Sama HD , Egbohou P , Abalo A

Introduction : Au Togo, le système de prise en charge des polytraumatisés est insuffisant. Peu d’études ont été faites sur cette prise en charge en réanimation.
Objectif : Décrire les aspects épidémiologiques et la prise en charge des polytraumatisés en réanimation au Togo.
Patients et méthodes : Nous avons mené une étude prospective et descriptive, au service de Réanimation polyvalente du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio de Lomé (Togo). Etaient inclus, les polytraumatisés admis du 1er Avril au 31 Décembre 2012.
Résultats : 101 polytraumatisés ont été admis en réanimation polyvalente. L’âge moyen était de 37,5± 17 ans avec une prédominance masculine (sex-ratio = 4,3). Les accidents de la voie publique en étaient la première cause (75%). Leur transport était peu médicalisé (15%). A l’admission, ils présentaient une détresse respiratoire (65%), une hypotension (63%), un état de choc (45%) et une hypertension (15%). Un traumatisme crânien était associé dans 71% de cas (43% de traumatisme crânien grave). Ils bénéficiaient d’une intubation et ventilation mécanique (34,65%), d’amines vasopressives (37,62%) et d’analgésiques (100%), avec la morphine (95%). L’évolution était marquée par des hyperglycémies (70%), des hypoglycémies (9%), des hyperthermies (61,38%), des hypothermies (5,94%), un choc septique (8%) et la détresse respiratoire (5%). Le taux de létalité était de 30%. Les causes de décès étaient l’état de choc (43%) et la mort encéphalique (33%)
Conclusion : Les polytraumatismes touchent surtout les adultes jeunes. Ils sont essentiellement causés par les accidents de la voie publique. Leur prise en charge en réanimation polyvalente est marquée par un fort taux de létalité.
Mots clés : polytraumatisés, réanimation polyvalente, CHU, Lomé

La vie de l'Anesthésie