juillet 2014, par Ilunga MJP , Kitsiabi B , Beltchika KA , Ntsambi N , Atatama , Kilambe MA

Introduction : Les tumeurs intracrâniennes constituent en Afrique et surtout en RDC un problème de santé publique de par leur incidence, leur létalité et surtout le manque d’infrastructures pour une meilleure prise en charge.
Objectif : faire un état des lieux de la prise en charge post-opératoire en réanimation des Cliniques Universitaires de Kinshasa des patients opérés de tumeurs intracrâniennes.
Matériel et méthodes : Cette étude rétrospective et descriptive a porté sur 31 dossiers des patients opérés de tumeurs cérébrales et admis en post-opératoire dans le service de réanimation durant la période allant de Janvier 1995 à Décembre 2012. Sur 49 patients hospitalisés en réanimation pour exérèse de tumeur cérébrale, 31 dossiers seulement étaient trouvé pour la collecte des paramètres d’intérêt.
Résultats : L’âge moyen des patients était de 36±19 ans avec des extrêmes de 3 et 67 ans sans prédominance de sexe. Soixante-huit pour cent des tumeurs étaient situées en sus-tentoriel. Les méningiomes étaient prédominants (42%) suivis d’astrocytome (23%). L’exérèse totale était réalisée dans 97%. Tous les patients avaient bénéficié d’une transfusion et d’une antibioprophylaxie. L’anémie était l’agression cérébrale secondaire d’origine systémique (ACSOS) la plus retrouvée (77%). Les Corticoïdes étaient utilisés chez 94% des patients et les Diurétiques chez 74%. La mortalité était de 39%.
Conclusion : La prise en charge des tumeurs cérébrales a été observée dans notre structure avec des résultats acceptables émaillés d’une mortalité de 39%.
Mots-clés : Tumeur cérébrale, management, réanimation, évolution.

Références

Loiseau H. et al. Révue Neurol 2009, 165 (869) : 650-672

La vie de l'Anesthésie