juin 2014, par Bonkoungou P , Korsaga A , Kinda B , Ki O , Simporé A , Sanou J , Ouedraogo Nazinigouba

Introduction : La transfusion est une médication courante et indispensable en chirurgie.
Objectif : contribuer à l’amélioration de la gestion du sang, et au renforcement de la sécurité transfusionnelle,
Patients et Méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective réalisée dans le SOT du CHU-YO du 1er Janvier à 31 Décembre 2013. Elle a consisté à analyser les indications et la pertinence des prescriptions de produits sanguins labiles (PSL) en chirurgie réglée dans le SOT du CHU-YO. Les supports (les dossiers médicaux, les dossiers d’anesthésie dans ses volets pré, per et postopératoire) de tous les patients qui ont eu à subir une chirurgie réglée durant la période d’étude.
Résultats : Dans le service, en douze mois, 266 patients ont été opérés de chirurgie traumato-orthopédique réglée. L’étude a retenu 242 (soit 90,97%). Parmi les 242 patients, 69,42% ont bénéficié d’une de prescription de PSL (essentiellement des CGR) avant l’intervention. Le taux d’hémoglobine moyen préopératoire était de 12,25g/dl avec des extrêmes de 9,47g/dl et 18g/dl. Des 168 patients, ayant bénéficié d’une prescription de PSL, seulement 32, 14% ont été transfusés. Deux cent quatre- vingt- deux poches de CGR ont été délivrées, avec 35,11% transfusées. Chez 13 patients transfusés (soit 24,8%), aucun critère de pertinence de la transfusion n’avait été retrouvé.
Discussion : Dans un contexte où la pénurie de sang est un problème de santé publique dans nos pays subsahariens [1], les 64,89% de poches de PSL délivrées, non utilisées et surtout non retournées à la banque de sang à temps ,sont inacceptables..
Conclusion. La réduction des prescriptions abusives et des transfusions inutiles de PSL, pourrait être une des solutions à cette pénurie.

Référence :

1. Sima Zué. Rev Afr Anesth Méd Urg Tome n°1-2013

La vie de l'Anesthésie