juillet 2014, par Tomta K , Mouzou T , Egbohou P , Assenouwe S , Gnassingbe K

Introduction : Les TCE de part leur fréquence, leurs conséquences en termes de morbidité, mortalité, séquelles physiques et psychologiques, et impacts socioéconomiques intéressant toutes les couches de la société, constituent un problème majeur de santé publique. La littérature sur les TCE est fournie mais peu de travaux ont porté sur l’enfant.
Objectif : analyser les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs des enfants admis pour traumatisme crânio-encéphalique au CHU SO
Patients et méthodes : il s’agissait d’une étude rétrospective et descriptive portant sur les dossiers des enfants hospitalisés dans les services de chirurgie pédiatrique et de réanimation chirurgicale du CHU SO pour traumatisme crânio-encéphalique de janvier 2006 à décembre 2010.
Résultats : Les TCE ont représenté 14,7% de l’ensemble des pathologies traumatiques des enfants. L’âge moyen était de 7 ans 4 mois 20 jours (extrêmes) 5 jours et 15 ans). le sex-ratio était de 2,33. Les accidents de la voie publique étaient retrouvés dans 68% des cas. Les TCE graves étaient les plus fréquents (48%). Les signes de localisation ont été retrouvés chez 56% d’entre eux. Des lésions associées étaient retrouvées dans 38% des cas. Le taux de réalisation du scanner cérébral était de 35%. Les lésions cérébrales étaient retrouvées dans 64% des cas. Le traitement a comporté des mesures de réanimation neurologique, respiratoire, nutritionnelle et cardiovasculaire, des soins anti-infectieux et antalgiques, pour tous les TCE graves ; elle a été chirurgicale dans 14% des cas. La mortalité était de 6%, et les séquelles chez 30% des cas.
Conclusion : Les TCE de l’enfant sont fréquents au CHU SO. Ils sont grevés d’une importante morbi-mortalité. La précocité de prie en charge, l’amélioration du plateau technique et l’accessibilité aux soins permettront de réduire la morbi-mortalité.
Mots-clés : Traumatisme crânio-encéphalique, lésions, enfants, Togo

La vie de l'Anesthésie