juillet 2014, par Ekoule Mbaki HB , Otiobenda GF , Bhoddeho M , Boukassa L , Okiemy G

Introduction : Les traumatismes crânio-encéphaliques constituent la première cause de mortalité chez le sujet jeune ; leur prise en charge implique une hiérarchisation et une prévention des agressions cérébrales secondaires d’origine systémique.
Objectif : rapporter l’expérience dans la prise en charge des traumatisés crâniens en dehors d’une indication chirurgicale.
Matériel et méthodes : Nous avons mené une enquête descriptive et rétrospective, de janvier à juillet 2014, au Centre hospitalier universitaire de Brazzaville.
Résultats : soixante cinq patients ont été admis pour traumatisme crânien dans le service de chirurgie polyvalente, dont 62 non opérés. Le sex-ratio était de 4/1. La moyenne d’âge était de 30 ans (extrêmes de 8 et 71 ans). Le délai moyen d’admission était de 2 heures pour les patients en provenance de Brazzaville et 3 jours pour les patients référés. Le score de Glasgow moyen était de 10 ; le délai moyen de réalisation du scanner était de 5 jours. La contusion cérébrale et l’hémorragie méningée étaient les lésions les plus fréquentes. Les lésions associées étaient recherchées dans moins de la moitié des cas, le traumatisme du rachis cervical était objectivé dans 3 cas. Il y a eu 9 décès, dont 5 complications respiratoires. L’évolution a été favorable pour plus de la moitié des cas ; la morbidité était dominée par l’infection pulmonaire et les troubles ioniques.
Discussion : Le volet médical de la prise en charge des traumatisés crâniens nécessite une attention particulière aux plans respiratoire, hémodynamique, ionique et métabolique.
Conclusion : Les auteurs suggèrent d’étendre les indications d’admission en réanimation pour ces patients.

Références :

1. Lu J, Marmarou A, Choi S, et al. Acta Neurochir 2005 ; 95 : 281-285 ;
2. Adelson PD, Bratton SL, Carney NA, et al.. Pediatr. Crit. Care Med. 2003 ; 4

La vie de l'Anesthésie